Page d'accueilContactsEnvoyer à un amiAjouter aux FavorisPlan du siteImprimer
Livraison en France gratuite en 48h
 
Etude scientifique contre les poux
Kit Bug Buster®
Tuer les poux
• 100% naturel et sans odeurs
Aucun pesticide ni produit chimique

• Efficace
Des résultats 4 fois supérieurs aux traitements chimiques*

• Réutilisable à volonté
Pour détecter et traiter les poux de toute la famille


*Source: résultats de l'étude indépendant du docteur Nigel Hill

Recommandé par le Community Hygiene Concern, organisme public de recherche
et de lutte contre la pédiculose (domicilié en Angleterre)


Prix : 18,99€
Etude scientifique indépendante : Kit Bug Buster, anti poux le plus efficace


Objet de l'étude : Traitement mécanique ou chimique de la pédiculose du cuir chevelu?


Analyse réalisée par Hill N, Moor G, Cameron MM et al. Single blind, randomised, comparative study of the Bug Buster kit and over the counter pediculicide treatments against head lice in the United Kingdom. BMJ 2005;331:384-7.
Source : Minerva en 2006; 5(5): 74-75

Question clinique
Quelle est l’efficacité du «Bug Buster kit» en comparaison avec celle de l’application unique d’une solution aqueuse à 0,5% de malathion ou à 1% de perméthrine dans le traitement des poux du cuir chevelu chez les enfants?

Conclusion Minerva
Cette étude réalisée chez des enfants, montre qu’un traitement des poux du cuir chevelu à l’aide du «Bug Buster kit», comprenant le peignage de cheveux mouillés, offre un pourcentage de guérison plus élevé comparé à l’application unique d’une solution aqueuse de malathion à 0,5% ou de perméthrine à 1%. Un enfant sur deux n’est cependant pas encore débarrassé de ses poux après deux semaines. Le traitement par peignage de cheveux mouillés n’est pas toxique, n’induit pas de résistance et est bon marché; il exige habileté et discipline de la part des parents qui doivent l’appliquer. D’autres études sont nécessaires pour déterminer la faisabilité et l’acceptabilité de cette méthode en première ligne de soins et en fonction des différents profils de résistance, pour déterminer sa place exacte dans le protocole de traitement des poux du cuir chevelu chez les enfants.


Résumé de l'étude

Contexte
Une réduction de l’efficacité d’un traitement chimique du pou du cuir chevelu est observée, en partie liée à une résistance croissante. Le peignage de cheveux mouillés à l’aide d’un baume pour cheveux («crème après rinçage») est une méthode de dépistage fort utilisée qui pourrait avoir une valeur thérapeutique. Cette technique a été l’objet d’une RCT exécutée dans une région à résistance intermédiaire (pays de Galles), mais avec peu de succès (38% de guérison versus 78% après deux applications d’un traitement pédiculicide). Depuis lors, la qualité du nommé «Bug Buster kit» s’est améliorée. Sa pertinence dans un contexte de pratique quotidienne effective n’avait pas encore été analysée.

Population étudiée
Sont inclus, 133 enfants âgés de 2 à 15 ans originaires d’Angleterre et d’Ecosse présentant des poux du cuir chevelu vivants n’ayant pas eu de traitement contre la pédiculose endéans les trois semaines. Les autres membres de la famille ne peuvent être atteints ou doivent également être traités pour la pédiculose. Le recrutement s’est fait au départ de pratiques de médecine générale, soutenu par une publicité à l’aide d’affiches posées dans les écoles et les pharmacies.

Méthodologie
Dans cette étude clinique randomisée, l’efficacité du «Bug Buster kit» (n=62) est comparée à celle d’une solution aqueuse d’un pédiculicide (malathion 0,5% ou perméthrine 1%) (n=71). Le «Bug Buster kit» contient des peignes à poux et une brochure d’information. Le mode d’emploi recommande d’appliquer une bonne quantité d’un baume («conditioner») sur les cheveux précédemment lavés, ensuite de peigner les cheveux de façon systématique à l’aide du peigne à poux. Cette procédure est appliquée aux jours 1, 5, 9 et 13. Selon le mode d’emploi des traitements chimiques, une application unique du produit suffirait. Les parents ont appliqué le traitement sans avoir reçu d’explication complémentaire de la part de l’équipe de recherche.

Mesure des résultats
La présence de poux vivants est vérifiée à l’aide de la méthode de peignage de cheveux mouillés au jour 15 pour le «Bug Buster kit» et au jour 5 pour le traitement chimique. L’analyse est faite sur les données des enfants ayant terminé l’étude. Une analyse complémentaire est fournie portant sur l’influence des données manquantes sur les résultats.

Résultats
Seuls 7 enfants (6 dans le bras «Bug Buster kit» et 1 dans le bras traitement chimique) ne sont pas repris dans l’analyse finale. Le pourcentage de guérison dans le groupe «Bug Buster kit» est quatre fois plus important que celui du traitement chimique (57% versus 13%; RR 4,4; IC à 95% de 2,3 à 8,5). Le NST pour le «Bug Buster kit» comparé au traitement pédiculicide est de 2,26. La différence entre les deux traitements reste statistiquement significative après inclusion des données manquantes.

Conclusion des auteurs
Les auteurs concluent que le «Bug Buster kit» est une alternative valable au traitement chimique des poux du cuir chevelu chez les enfants.

Financement
Une bourse de la loterie nationale a été accordée au chercheur et à la «Community Hygiene Concern», producteur du Bug Buster kit.

Conflits d’intérêt
Un des auteurs a obtenu des fonds de recherche concernant des produits pédiculicides, mais non ceux évalués dans cette étude.


Pour prendre connaissance de l'étude complète : Article complet de l'étude Minerva
Etude scientifique 2010
Diagnostic de pédiculose du cuir chevelu : inspection ou peignage ?
Minerva 2010; 9(5): 62-63

Analyse de : Jahnke C, Bauer E, Hengge UR, Feldmeier H. Accuracy of diagnosis of pediculosis capitis: visual inspection vs wet combing. Arch Dermatol 2009;145:309-13.

Question clinique
Quelle est la précision diagnostique d’une inspection de la tête versus peignage des cheveux mouillés pour la mise en évidence de poux chez des écoliers âgés de 6 à 12 ans en période d’épidémie de poux ?

Conclusion Minerva
Cette étude montre que la méthode de peignage des cheveux mouillés est plus efficace (sensible) que l’inspection de la tête pour montrer la présence de poux chez une personne. Pour observer la présence de lentes, une inspection de la tête est aussi sensible que ce peignage.

Contexte
Dans les pays industrialisés, la prévalence des poux de tête atteint 1 à 3% des enfants âgés de 6 à 12 ans (1). La précision diagnostique de l’inspection de la tête et du peignage des cheveux mouillés est insuffisamment évaluée.


Résumé de l'étude

Population étudiée
304 élèves fréquentant 5 écoles primaires d’une même ville, Braunschweig, deuxième ville de Basse Saxe, Allemagne, écoles signalant au service de santé de la ville une épidémie de poux entre février et juin 2007
enfants âgés de 6 à 12 ans ; 141 filles, 159 garçons.

Protocole d’étude
test index : chez les 300 enfants (4 refus) inspection de la tête en premier lieu, en écartant les cheveux avec un bâtonnet, en examinant les tempes, les régions rétro-auriculaires et le cou ; ensuite humidification des cheveux avec un après-shampoing, passage d’un peigne normal, ensuite peignage zone par zone 3 à 4 fois avec un peigne à poux, étalement de l’après-shampoing récolté après chaque coup de peigne sur un papier ménage et inspection à la loupe de tout élément récolté ; techniques réalisées par 2 chercheurs en insu l’un de l’autre, avec permutation de technique par le chercheur toutes les 2 heures
test de référence : résultat des 2 tests, jugé positif quand 1 des 2 tests était positif.

Mesure des résultats
critère de jugement primaire : sensibilité de l’inspection de la tête versus peignage de cheveux mouillés pour la détection de poux, de lentes vivantes et de lentes mortes
critère secondaire : précision des deux tests pour évaluer la prévalence d’une infestation active dans une population.
Résultats
lentes vivantes et mortes sans pou chez 19,3%, poux uniquement chez 1,4% et lentes vivantes et mortes plus poux chez 6,3% des enfants
sensibilité de l’inspection de la tête versus résultats des deux tests de 86,1 (IC à 95% de 82,2 à 90,0) pour la présence de lentes vivantes ou mortes et de 28,6 (IC à 95% de 23,5 à 33,7) pour la présence de poux
sensibilité du peignage de cheveux mouillés versus résultats des deux tests de 68,4 (IC à 95% de 63,1 à 73,7) pour la présence de lentes vivantes ou mortes et de 90,5 (IC à 95% de 87,2 à 93,8) pour la présence de poux
évaluation de la présence d’une infestation active : 2% avec l’inspection de la tête versus 6,3% avec le peignage (p<0,001) ; pas de différence significative pour la détection des lentes vivantes ou mortes.

Conclusion des auteurs
Les auteurs concluent que le peignage de cheveux mouillés est une méthode très précise de diagnostic d’une infestation active par des poux. L’inspection de la tête est à préférer pour estimer la prévalence de porteurs de lentes vivantes ou mortes.

Financement
Arztekommittee fur die dritte welt, Frankfurt, Allemagne ; Kongregation der Franziskanerinnen, Salzkotten, Allemagne ; les firmes Pohl-Boskamp GmbH et Co KG ont fourni gratuitement les peignes à poux ; les sponsors ne sont intervenus à aucun des stades de l’étude (élaboration du protocole, réalisation, interprétation des résultats, relecture du manuscrit, publication).

Conflits d’intérêt
Deux chercheurs ont reçu des honoraires et un chercheur fut consultant temporaire des firmes Pohl-Boskamp GmbH et Co KG.

Pour prendre connaissance de l'étude complète : Article complet de l'étude Minerva
Vous souhaitez réagir sur le contenu de cette page ou la partager ?
© 2013-2015 Adieu les poux - Tous droits réservés